La CV-thèque : un outil efficace seulement si vous le gérez bien

Déposer son CV sur une CV-thèque apparaît de prime abord comme une entreprise hasardeuse. Pourtant, en y regardant de plus près, l’effort exigé peut s’avérer payant.

Effort exigé car, effectivement, la quantité d’informations à fournir par le candidat  s’avère souvent importante. Le but étant évidemment de décourager dès l’abord  les candidats trop tièdes.

Tuyau : le barrage, ce n’est plus la secrétaire du patron, comme avant, mais un moteur de recherche, qui élimine d’emblée un maximum de candidatures à partir du titre du CV, et ensuite, de son contenu. L’équipe décisionnelle ne prend connaissance que de ce qui surnage !

Comment bien s’y prendre dès lors pour gérer efficacement son CV ?

- dans le titre doivent se trouver la fonction désirée, le diplôme, l’expérience et les prétentions salariales, de manière concise et précise
– concevez votre CV comme une page Web et optimisez-le pour les moteurs de recherche, au besoin, faites-vous conseiller par des blogueurs, ils connaissent !
– le CV doit être régulièrement remis à jour, les CV de plus de 4 mois étant quasiment éliminés d’office, le recruteur partant du principe que le candidat n’est « peut-être » plus disponible
– si vous rendez vos CV confidentiels, ce qui n’est a priori pas préjudiciable, veillez du moins à réagir immédiatement quand une requête vous est signifiée

La CV-thèque : un tremplin pour la carrière ?

Décrocher un emploi est le résultat d’une stratégie. Quand il y a, comme c’est malheureusement le cas actuellement, pléthore de candidatures,  tous les canaux doivent être utilisés. Considérez cette période comme une première mission confiée par votre futur employeur. Lors d’un entretien d’embauche, dévoilez votre stratégie de recherche d’emploi : si elle est bien conçue, vous allez prouver quelque chose…