Qu’appelle-t-on « année de césure »?

annee de cesure1 Qu’appelle t on « année de césure »?Une année de césure n’est pas connue sous ce nom-là. Elle est surtout appelée « break dans les études » ou « année sabbatique ». Les étudiants qui optent pour cette année-là, le font pour diverses raisons, bien souvent propres à eux-mêmes.

Une année de césure peut avoir des bons et mauvais côtés, tout dépend dans quel but elle est choisie. Quoi qu’il en soit, elle est, notamment, proposée aux étudiants des grandes écoles de commerce, leur permettant de casser, un peu, ce rythme soutenu que sont les études, les préparations aux diplômes, ou autres.

A quoi sert une année de césure ?

Alors que l’année de césure est une coupure dans les études d’une durée d’un an, elle sert à partir en stage en entreprise pour une meilleure insertion professionnelle. Néanmoins, pour les étudiants qui ont un projet professionnel bien précis, l’année de césure leur donne l’opportunité d’approfondir leur idée, et de bien la travailler pour une parfaite intégration dans le secteur qu’ils ont choisi. De plus, durant la période travaillée, ils pourront se rendre compte si le métier exercé à ce moment-là leur convient vraiment ou s’ils préfèrent changer de branche. Ils ont aussi la possibilité de partir effectuer leur stage à l’étranger.

Quelques conseils sont à suivre

Avant de se lancer dans son année de césure, il est nécessaire de prendre en considération quelques recommandations. Si l’année de césure est un « break » complet au niveau des études, l’étudiant ne sera plus considéré comme étudiant. Cependant, bien souvent, des conventions de stage sont signées entre l’école, l’employeur et l’étudiant. L’élève garde son statut d’étudiant, avec tous les avantages que cela comporte (sécurité sociale étudiant, mutuelle ou autres). Côté salaire, il est nécessaire de savoir le négocier, tout en gardant à l’esprit qu’une prime de gratification de 417€ est accordée à ces étudiants. Certains recruteurs peuvent vous accorder davantage. Pour finir, il est essentiel de garder un contact avec un professeur, qui aura le rôle de tuteur. En cas de souci ou de litige, l’étudiant pourra le contacter, soit par mail, soit par téléphone, et l’école sera d’un grand secours.